Trucs du mois
banniere-page
01 novembre 2018

Le truc no 32

dosserettruc

Comment réussir l’installation de mon dosseret en céramique?

Le dosseret en céramique, par exemple, entre les comptoirs et les armoires de cuisine, vient souvent donner de l’éclat à la pièce et complète très bien une pièce neuve ou rénovée. Il s’agit habituellement de la dernière étape des travaux et comme c’est une installation murale, c’est un élément très visible du décor. Il importe donc d’avoir un résultat esthétique afin d’embellir la pièce. Bien entendu, vous pouvez toujours confier l’installation de votre dosseret à un spécialiste. Toutefois, si vous souhaitez le faire par vous-même, voici quelques conseils forts utiles.

 

Ligne de niveau et ligne de centre

Avant de commencer, vérifier que votre comptoir soit de niveau. Comme l’installation démarre sur le comptoir avec une tuile complète, ce dernier vous sert de ligne de niveau. Si votre comptoir n’est pas de niveau, tracer une ligne de niveau de la hauteur d’une céramique et fiez-vous sur cette ligne pour votre installation. Dans la plupart des cas, vous ne devriez pas être obligé de corriger de plus de un quatre de pouce sur six à huit pieds. Si c’est le cas, redressez votre comptoir. Bref, assurez-vous d’avoir une ligne horizontale qui soit de niveau.

Normalement, vous tracerez une ligne verticale de niveau centrée dans l’espace situé sous votre hotte, de manière à répartir proportionnellement vos tuiles. L’espace sous la hotte est souvent un endroit très visible, c’est pourquoi la céramique doit y être centrée. Sur un mur qui n’a pas de hotte, vous pourrez vous centrer par rapport à la fenêtre ou à l’évier, l’idée étant de ne pas être décentré par rapport à un élément central du comptoir.

Pour vous assurer d'avoir des joints réguliers entre vos carreaux, utilisez des croissillions entre les tuiles. En plus de vous aider à égaliser vos joints, ils empêche la céramique de glisser vers le bas.

 

Avant de commencer à coller

Avant de commencer à coller vos carreaux, faites un assemblage à sec, c’est-à-dire une disposition des tuiles sur le comptoir ou le plancher de manière à estimer la grandeur de tuile que vous aurez à couper sur les armoires( en haut et sur les côtés). Si vous obtenez de trop petits morceaux, déplacer votre ligne verticale de façon à ce qu’elle passe au milieu de la tuile et non entre deux tuiles. Aussi, si le problème est que vous arrivez sous les armoires avec un trop petit morceau (que vous serez incapable de couper), prenez un peu de recul par rapport aux armoires et vérifiez si vous le voyez : étant donnée la profondeur des armoires, on perçoit rarement le dernier pouce sous l’armoire. Parfois, un joint de coulis suffit à combler l’espace.

 

Installer la céramique

Une fois les lignes tirées, vous êtes prêts à coller. Vous utiliserez une colle pré-mélangée la plupart du temps : cette colle évite l’affaissement des carreaux. Si vos carreaux sont trop grands, vous devrez utiliser un ciment-colle. Assurez-vous également d'avoir en main le type de truelle adapté à votre projet. Informez-vous auprès de votre vendeur de céramique pour avoir le bon matériel.

Quand vous commencez, vous pouvez laisser l’espace d’un croisillon couché sous la céramique de manière à faciliter le jointement par la suite. Cependant, comme la majorité des tuiles murales possèdent un rebord légèrement arrondi, vous pouvez carrément appuyer votre morceau sur le comptoir et il restera quand même assez d’espace pour y faire pénétrer le coulis.

Pour la coupe de votre céramique, vous pouvez utiliser la combinaison d’une tranche à céramique et d’une rectifieuse avec lame diamantée et/ou d’une scie à eau. Vous en aurez besoin entre autres pour contourner les prises de courant. Vous devez enlever les plaques de vos prises de courant et vous assurer que la prise elle-même soit appuyée sur la céramique, de manière à éviter que vos prises soient encastrées dans la céramique. Aussi, si vos armoires comportent des moulures (cache-néon), vous pouvez les enlever et le tailler afin de pouvoir passer votre carreau de céramique derrière. Idéalement, vous demandez à votre installateur d’armoire de faire ce travail lors de l’installation des armoires.

Si vous arrivez au bout de votre armoire et que le côté de votre céramique est visible (c’est-à-dire que le carreau n’est pas appuyé sur un mur), vous devez le cacher à l’aide d’une moulure à céramique (aluminium ou PVC).

Selon le type de colle et de céramique utilisées, vous devrez attendre de 4 à 12 heures avant le jointement de votre céramique.

 

La touche finale

Une fois prêts pour le jointement, suivez les recommandations du fabricant pour l’application du coulis. Assurez-vous de bien laver vos armoires et votre plomberie si ces éléments ont été touchés par le coulis. Pour le joint céramique-comptoir, utilisez un produit de type Mapei Keracaulk S, c’est-à-dire un latex avec silicone et sable disponible dans la même couleur que le coulis. Ce joint s’harmonisera avec le couleur et la texture de votre coulis et sera suffisamment flexible pour ne pas se désagréger à cause des légers mouvements de votre comptoir.

dosserettruc
Pour plus d’informations
sur les trucs
du mois